Omega Seamaster Diver 300M Chronograph Bicolore : La Sportivité Chic

Omega Seamaster Diver 300M Chronograph Bicolore : La Sportivité Chic

Une montre professionnelle doit avant tout être un outil mais cela n’interdit pas de traiter l’habillage avec élégance. Décodage d’une Seamaster du 21ème siècle.

Par Marco Gabella
Co-fondateur - Editeur Exécutif

En 2018, Omega présente la nouvelle version de sa désormais mythique Seamaster 300M . Lancée en 1993 et rivée au poignet de James Bond dès 1995, son cadran au motif de vagues devint très rapidement iconique. Je me souviens qu’à l’époque du haut de mes 17 ans, cette montre et son univers me faisaient très envie. Sans doute certains ont eu la même sensation en découvrant cette année l’ Omega Seamaster Diver 300M 007 Edition « No time to Die ».
 

OMEGA Seamaster Diver 300M 007 Edition

Avec les nouvelles Seamaster Diver 300M Chronograph, Omega termine le renouvellement de la gamme. Sur les neuf versions disponibles, nous avons choisis de tester le modèle bicolore en acier et Or 18K Sedna. Sans doute cette exécution est une des plus habillée, mais elle n’en reste pas moins une authentique montre professionnelle.
 

OMEGA Seamaster Diver 300M Chronograph

Une Seamaster avant tout

Née en 1947, la collection Seamaster est la plus anciennes des familles crée par Omega. En tant que fournisseurs des alliés, la marque de Bienne a conçu les premières montres professionnelles de l’ère moderne. Les deux cahiers des charges successifs, imposés par le Ministère de la Guerre britannique, ont posés les bases actuelles de la montre-outil. A sa sortie, la Seamaster était considérablement en avance sur son époque (voir nos vidéos sur la Saga de l’Omega Seamaster).
 

Omega Gold Seamaster début des années 1950

Cet héritage se ressent pleinement dans l’Omega Seamaster 300M Chronograph. Robustesse assumée, lisibilité accrue, l’accent est mis sur la fonctionnalité, mais pas uniquement.

OMEGA Seamaster Diver 300M Chronograph

Une montre sportive peut-elle être élégante ?

Dès le début des années 50, Omega élargi la collection Seamaster en proposant des variantes avec boitiers et optionnellement bracelets, en Or 18k. L’officier de Marine ou l’homme d’action distingué pouvaient ainsi allier efficacité et style.
 

OMEGA Seamaster Diver 300M Chronograph

La nouvelle Seamaster Diver 300M Chronograph en version bicolore s’inscrit dans la même logique. Avec sa lunette, ses aiguilles, sa valve à hélium et sa couronne en Or 18K Sedna, cette montre s’avère aussi sophistiquée que précieuse. Mais derrière ce matériau noble, se cache une réelle technologie. L’Or 18K Sedna est en effet un alliage spécial breveté d’or, de cuivre et de palladium garantissant une durabilité exceptionnelle.
 

OMEGA Seamaster Diver 300M Chronograph

Hormis la boite en acier, l’autre matériaux qui prédomine dans cette montre est la céramique. D’abord avec le légendaire cadran dont le motif en vagues est gravé au laser. Les poussoirs, très vulnérables car saillants, sont également réalisés dans cette matière à la résistance accrue. Enfin la lunette dispose d’un insert en céramique avec un échelle de la plongée 60 minutes réalisée en Ceragold. Cette autre technologie brevetée par Omega allie la brillance de l’or à la robustesse de la céramique.
 

Français translation unavailable for ads_block #68539 on article Omega Seamaster Diver 300M Chronograph Bicolore : La Sportivité Chic .

Pour quel poignet et pour quel usage ?

Avec son boitier de 44mm, la nouvelle Seamaster Diver 300M Chronograph n’est pas à proprement parler une montre de soirée. Cependant, la combinaison subtile des matériaux lui confère une allure aussi chic qu’élégante.

Avec mon poignet de poulet, j’avais une certaine appréhension pensant que le diamètre de la caisse ne me conviendrait pas. Mais quand c’est juste, c’est juste. Le bracelet en caoutchouc vient parfaitement épouser les cornes et répartir le poids sur l’avant-bras. Je finis rapidement par oublier que je portais cette pièce, ce qui pour moi est le premier signe d’une ergonomie aboutie.
 

OMEGA Seamaster Diver 300M Chronograph

Sur un poignet plus viril nous dirons, le verdict est le même comme le confirme @pngm qui nous a fait l’amitié de porter la nouvelle Seamaster Diver 300M Chronograph durant une journée. « J’ai été surpris par le confort. Ce n’est pas une petite montre mais on ne la sent pas. En plus avec son look, on peut la porter en maillot de bain ou habille sport-chic(rires) ».
 

OMEGA Seamaster Diver 300M Chronograph
OMEGA Seamaster Diver 300M Chronograph

Sur ce dernier point, je rejoins @pngm et un des grands intérêts de cette pièce : elle est inclassable. Aussi casuelle, qu’habillée, il n’y a pas d’occasion particulière pour la mettre à son poignet, y compris pour une plongée en eau profonde car c’est avant tout une authentique montre professionnelle.
 

OMEGA Seamaster Diver 300M Chronograph

Peu importe l’usage, un chose est sûre, vous serez à l’heure. La Seamaster Diver 300M Chronograph embarque le calibre Omega 9900 certifié Master Chronometer disposant de toutes les innovations patiemment acquises et implémentées sur les mouvements Omega depuis ces vingt dernières années : échappement Co-Axial, Spiral Si14 en silcium, amagnetisme et j’en passe. Une vraie machine de guerre.
 

OMEGA Seamaster Diver 300M Chronograph

Proposée pour CHF 9'300 – USD 9,300 dans cette version bicolore (ref.210.22.44.51.01.001), cette Seamaster Diver 300M Chronograph vous suivra dans toutes vos aventures, mêmes les plus habillées.
 

OMEGA Seamaster Diver 300M Chronograph

(Photos par Pierre Vogel)

Et recevez chaque semaine une sélection personnalisée d'articles.

Omega Masters 2019 de Crans : Innovation, précision et célébrités

Par Benjamin TeisseireContributeur
L’expertise de la marque de Bienne en matière de chronométrage précis du sport est indéniable. Omega est aussi présente dans le golf et y démontre sa...

OMEGA 2019: Seamaster Diver 300M Chronograph